La Bourse du Ghana prévoit de mettre en place une nouvelle plateforme de marché destinée aux petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance d'ici le mois prochain. Zoom sur les spécificités de ce marché innovant.

Les PME sont souvent les plus lésées dans le processus de mobilisation de nouveaux capitaux sur les marchés boursiers en raison du caractère fluctuant de la valorisation et des contraintes réglementaires disproportionnées par rapport à leur taille.

Or, l'ensemble des petites et moyennes entreprises en Afrique sont confrontées à la frilosité des banquiers pour leurs financements de projets ou de trésorerie. C est à ce niveau qu intervient la nouveauté de la Bourse du Ghana qui, pour faire face à ces difficultés, prévoit de mettre en place une nouvelle plateforme de marché destinée aux petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance d ici le mois prochain.

Baptisé Ghana Alternative Market (GAX), le marché alternatif dédié aux PME en croissance devrait accueillir diverses entreprises à différents stades de développement, c est-à-dire aussi bien des startups que des petites et moyennes entreprises existantes.

L'arrivée imminente d une Bourse des PME au Ghana changera-t-elle la donne dans le pays et en Afrique de l Ouest ? Zoom sur les spécificités de ce marché innovant.

Un marché alternatif adapté aux valeurs moyennes

Le nouveau marché se veut être une alternative adaptée et spécialisée pour les petites et moyennes entreprises dynamiques, en vue de leur permettre de trouver et lever des capitaux pour se développer donc pour créer de la richesse et de l emploi.

« Beaucoup de PME dans le pays souhaitent lever des fonds à travers la Bourse, mais ils ne peuvent pas satisfaire aux exigences et aux coûts de préparation », a déclaré Kofi Yamoah, DG de la GSE. « Le marché des PME apaisera leurs préoccupations ».

Pour rendre ce projet réalisable, la Bourse du Ghana a mis au point un Fonds d appui à la cotation, le GAX-SME, en misant sur des contributions initiales du fonds fiduciaire Ghana Venture Capital, de la Bourse du Ghana et d autres organismes multilatéraux de développement. Le Fonds sera utilisé pour soutenir le coût de mobilisation des capitaux des entreprises qui y seront cotées.

Les PME et startups listées sur le marché devraient également jouir d'un financement de leur offre publique initiale et d une souscription directe ou indirecte par le sponsor.

Abordant l'intégration des marchés ouest-africains, Ekow Afedzie, directeur exécutif adjoint de la Bourse ghanéenne, a déclaré que les objectifs sont de mettre en place un plus grand marché pour les émetteurs, courtiers, acheteurs et vendeurs de titres par l'harmonisation des règles et la création d'une plateforme commune de négociation.

« Les quatre Bourses impliquées dans l'intégration sont la Bourse du Ghana (GSE), la Bourse du Nigeria (NSE), la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et la Bourse de la Sierra Leone, avaient franchi une étape importante pour inaugurer le Conseil de l'intégration des marchés de capitaux d Afrique de l'Ouest », a-t-il ajouté selon des propos rapportés par la GNA.

Des exigences plus souples avec des frais réduits

Les entreprises qui envisagent une cotation sur le marché alternatif doivent avoir un capital minimum de 250.000 cedis ghanéennes (environ 146.600 dollars US), soit moins que le million de cedis requis pour le marché principal.

Une autre mesure d assouplissement est que les sociétés qui souhaitent être introduites sur le marché alternatif ne sont tenues d avoir qu un minimum de 20 actionnaires contre 100 pour la Bourse principale.

Le marché des PME aura des frais d'inscription réduits et de frais d'adhésion constants. Les commissions initiales généralement payées aux organismes de réglementation avant l introduction en Bourse ne seront versées qu après l introduction en Bourse, explique Ekow Afedzie selon des propos rapportés par Bloomberg.

Alors que les entreprises sur le marché principal sont tenues de déclarer leurs résultats trimestriels, celles qui seront cotées à la Bourse des PME déclareront leurs gains seulement tous les six mois, a-t-il dit.

« Cela sera intéressant si nous sommes cotés pour lever des capitaux », s est réjoui Nana Owusu-Afari, président de l'Association Of Ghana Industries qui compte 1200 membres. « Toute décision politique qui aide les PME à obtenir des fonds à un coût moins important pour leur fabrication et les exportations va dans la bonne direction ».

Réunir les conditions de réussite

Pour que cette initiative soit réussie, le marché alternatif doit respecter une dimension d intérêt général du financement des PME afin de défendre leurs spécificités et de valoriser les investissements de leurs actionnaires.

La Bourse du Ghana, a en ce sens, exhorté le gouvernement à réduire ses participations dans les sociétés cotées et non cotées et à donner la possibilité également aux entreprises étatiques d'aller sur le marché pour permettre au public d en racheter des parts.

Le lancement du GAX intervient dans un contexte où la Bourse ghanéenne est en plein essor.

En effet, l'indice composite GSE a enregistré 44,49% de rendement au cours du premier trimestre 2013 contre un gain de 8,03% en 2012. Le volume échangé sur la GSE a, quant à lui, bondi à 68,12 millions à fin mars 2013 contre 37,19 millions d actions il y a un an.

L Trame
Author: L Trame
Analyste sur Nextafrique.com.

L. Trame a travaillé au sein de plusieurs banques d'investissements de la place de Paris. Ses centres d'intérêts sont l'économie, la finance de marché et les nouvelles technologies.