Le premier Nissan Patrol « made in Nigeria » est sorti d'usine

Six mois après l’introduction au Nigeria de la nouvelle politique automobile visant à décourager l'importation de voitures et à encourager la conception locale, Renault - Nissan a mis en service la première chaîne de production automobile dans le pays.

Vendredi dernier, la société est devenue « le premier grand constructeur automobile à concevoir une voiture au Nigeria », selon un communiqué de la marque ; ce, même si Innoson Motor Company (IVM) fut le premier à produire des voitures « made in Nigeria » dans son usine de Nnewi en 2012.

Ce premier véhicule fabriqué par l'Alliance Renault-Nissan au Nigeria, un Nissan Patrol noire, est sorti de l’usine d'assemblage de Lagos. « Il marque le début d'une nouvelle ère dans l'industrie automobile de ce pays d'Afrique de l'Ouest », déclare Stallion Motors, le représentant de Nissan au Nigeria.

Le déploiement de la voiture Nissan Patrol fait suite à un accord d'assemblage local signé l'année dernière par Renault-Nissan avec le conglomérat régional Stallion Motors. Selon Nissan, deux autres modèles sont prévus : le modèle compact Almera et l'utilitaire NP300 ont atteint un stade avancé, avec une première version attendue pour début mai et le début de la production de masse prévue pour le mois d’août prochain.

« Pour Nissan, l'Afrique est le moteur de notre croissance stratégique », affirme Takashi Hata , vice-président et président pour l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Inde de l’Unité Nissan Motor Co. Ltd. Il a noté qu'il y avait une demande croissante pour les voitures dans les marchés africains, ajoutant que « en agissant rapidement pour commencer la production au Nigeria, nous nous garantissons l’avantage d’être les premiers sur le marché ».

Nissan estime que ces ventes pourraient doubler en Afrique d’ici 2016. La société a enregistré la vente de 110.000 unités pour l’année fiscale 2012. Selon le constructeur, la politique automobile du Nigeria a encouragé l'investissement, et a été la principale raison pour laquelle Nissan a décidé de lancer la production dans le pays.

D'autres constructeurs automobiles mondiaux ont également signifié leur intérêt pour la mise en place d’usines au Nigeria. Peugeot Automobile Nigeria (PAN) a déclaré qu'il déploierait 3.000 voitures en juin 2014. Kia et Tata ont également révélé des plans de mise en service d’usine dans la désormais plus grande économie d'Afrique.

Avec des productions locales en hausse, les Nigérians seront gâtés, avec une diversité de choix et des prix qui devraient diminuer grâce à la concurrence. Selon Ibrahim Boyi, le PDG de PAN, « La seule façon que vous pouvez pénétrer ce marché, c’est à travers les prix ».

J.P. Ntchoum
Author: J.P. Ntchoum
Analyste sur Nextafrique.com.

JP Ntchoum est Responsable des systèmes d'informations dans le secteur pharmaceutique. Deux passions : les systèmes d'informations et les mécanismes de développement.